Burkina – Tentative de coup d’Etat, “un lieutenant-colonel et plusieurs autres militaires arrêtés”, (Jeune Afrique)

By | Published | Aucun commentaire

“Le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana a été mis aux arrêts ce 10 janvier par la gendarmerie nationale”, a annoncé Jeune Afrique. Depuis quelques heures la nouvelle circulait sur les réseaux sociaux, coupés depuis des heures, de l’arrestation de cet officier de l’armée burkinabè pour une « tentative de coup d’Etat.

Selon le magazine, “depuis plusieurs mois, les autorités burkinabè redoutaient que le contexte sécuritaire ne pousse certains officiers à tenter un coup de force”.

Âgé de 41 ans, “le lieutenant-colonel Zoungrana est soupçonné d’avoir fomenté une tentative de putsch. Plusieurs autres militaires auraient été interpellés”, a rapporté le journal Jeune Afrique citant plusieurs sources sécuritaires.

Selon JA, le général Barthélemy Aimé Simpore, ministre des Armées, a fait savoir que les autorités « communiqueront bientôt officiellement sur cette question ».

Le lieutenant-colonel est écrivain et auteur de plusieurs œuvres. On peut citer “L’As de pique en débandade”, “Enfants chéris “Marwèlle”, “l’enfant aigri”, “Sentinelles” (…).Selon sa biographie, Emmanuel Zoungrana est entré au prytanée militaire du Kadiogo (PMK) en 1993. Il obtient en 2000 un baccalauréat français, mention philosophie. En octobre de la même année, il intègre l’Ecole des élèves officiers du Togo d’où il obtient son diplôme de Sous-lieutenant en 2003. Il a effectué plusieurs formations au Maroc, en France (…)

Le lieutenant-colonel était jusque-là le chef de corps du 12e régiment d’infanterie commando et parallèlement officiait en tant que commandant du secteur ouest du groupement des forces de sécurisation du Nord. Emmanuel Zoungrana a par ailleurs dirigé le 25e régiment parachutiste commando, basé à Bobo-Dioulasso.

Lamine Traoré