Cinéma : 30 jeunes formés en écriture cinématographique par l’association Semfilms à Koudougou.

Après Dédougou et Bobo-Dioulasso, c’est au tour des jeunes de la cité du cavalier rouge de bénéficier d’une formation en écriture cinématographique le 25 Novembre 2022 au centre d’écoute et de dialogue pour jeunes de Koudougou. Objectif, susciter au niveau des jeunes des vocations pour le métier du 7ème art.

Participants

C’est une formation théorique et pratique qui permettra à ces jeunes désormais de pouvoir écrire des scénarios et réaliser des films. «Cette formation vise à initier les participants sur l’écriture cinématographique afin de les permettre de s’organiser et d’assurer la relève parce que le Burkina Faso est un pays de cinéma, d’art et de culture, c’est pourquoi nous pensons que cette formation suscitera des vocations au niveau des jeunes qui pourront proposer des productions cinématographiques dans l’univers du 7e art au Burkina Faso» a affirmé Jean Sylvanus OUALI, Coordonnateur des programmes Semfilms.

La formation a connu deux phases notamment la théorie où les participants ont été outillés sur l’écriture cinématographique et celle pratique où ils ont visionné un film à l’occasion du festival ciné droit libre. Le film  » Massouh » projecté à la cité universitaire Ouédraogo est une œuvre du Formateur Emmanuel Routoubam Mbaide « ça été plus un échange avec ces jeunes pour essayer de leur parler du cinéma, du genre cinématographique, les mécanismes de l’élaboration et la fabrication d’un film en plus de sa diffusion>> a-t-il souligné.

Projection du film Massoud à la cité universitaire Ouédraogo en présence de Ahmed Newton Barry, Koulbi Koala, Abdoulaye Diallo

Les participants sont sorti plus motivés et prêts à emprunter le chemin du cinéma à l’issu de cette formation. <<C’est une initiative qui nous a permis d’avoir des fondamentaux sur le cinéma, je faisais des recherches sur internet mais cette formation va me permettre d’avoir des idées plus claires et me lancer concrètement>> s’exclama Kere Wendkouni Emmanuel, acteur du théâtre. Zongo Wendkouni Kévine, elle aussi aborde dans le même sens <<J’ai appris de nouvelles connaissances sur le cinéma et j’espère que les jours à venir je pourrais écrire quelque chose et soumettre. Je remercie l’association Semfilms pour cette opportunité>> a-t-elle conclu.

Remise des attestations de participation par Abdoulaye Diallo, Coordonnateur National de Ciné Droit libre

Cette activité est organisée par Semfilms dans le cadre du <<Projet de renforcement culturel et artistique>> en collaboration avec Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) qui vise à former 120 jeunes en écriture cinématographique dans 04 villes du Burkina Faso. L’étape de Koudougou bouclée, la prochaine séance se tiendra dans ville de Fada N’Gourma.

Ousmane Dicko