Énergie au Burkina Faso : L’énergie solaire vue comme une alternative.

C’est sous le thème : <<Transition énergétique et défi sécuritaire au Burkina Faso : quelle contribution des energies renouvelables ? >> que s’est tenue la 6 ème édition des 72 h de du 24 au 27 Novembre 2022 à l’université Joseph Ki Zerbo.

Participants

L’énergie est la base de tout, elle passe partout et tout passe par elle. Quoi de plus normal que les acteurs de cette ressource indispensable à tout développement veuillent bien la promouvoir afin d’impulser à leur manière le mieux être au Burkina Faso. L’association des étudiants en Technologies Solaires Appliquées ont le regard tourné vers l’énergie solaire, qui pour eux, est une issue favorable. Il faille alors la faire connaître. Selon le Président de cette association, Christian Geoffroy Valea, << L’initiative des 72h de la filière Technologies solaires Appliquées entre dans un cadre de promotion des énergies renouvelables, notamment le solaire et aussi faire découvrir au grand public l’existence de cette filière à l’université Joseph Ki Zerbo depuis 2005 car beaucoup ignorent non seulement son existence mais aussi son importance >>.

Christian Geoffroy Valea, Président de l’association

Ainsi, trois jours durant, on ne parlera que des énergies renouvelables et leur place dans le développement du secteur énergétique en lien avec les autres secteurs au Burkina Faso. Ces échanges se sont déroulés autour des conférences, des panels, des visites de stands, des formations, un tournoi de football et un concours d’innovation technologique.

Visite des expositions

A travers le concours d’innovation technologique, des étudiants de TSA, en équipe, ont pu démontrer qu’au delà de la théorie, la pratique est possible. Ils ont développés et présentés des projets de technologies solaires qui viendront améliorer les conditions de vie des Burkinabè. Les finalistes ont présenté les dispositifs suivants : un séchoir hybride, un séchoir écologique à convention forcée et un four. Koussoubé Jaffet et son équipe ont été lauréat de cette compétition avec leur projet de séchoir hybride. << Le séchoir hybride permet de sécher des aliments, des légumes, des feuilles et autres. Ce séchoir vient améliorer les conditions de séchage des aliments parce nous avons constaté avec amertume que pendant les temps de séchage, les produits son exposés à la poussière, au insectes, etc. Nous nous voulons mettre fin à celà à travers notre séchoir hybride simple à utiliser>> explique Koussoubé Jaffret, l’un des concepteurs du projet.

Pr. Kam Sie,

Le Premier responsable de la filière Technologies Solaires Appliquées, le Pr. Kam Sie, est fier et encourage les étudiants à persévérer : << Je félicite les étudiants qui depuis un bon moment maintenant organisent cette activité . Je remercie aussi les acteurs qui ont contribué à la réalisation de l’initiative. J’invite les jeunes à saisir cet cadre scientifique pour apprendre davantage et produire. Nous restons disponible pour accompagner dans ce sens >>, dit – il.

Salif BOLY