Excellence en milieu scolaire : focus sur Yaya DIALLO du Lycée Provincial de Koudougou (LPK)

By | Published | Aucun commentaire
DIALLO yaya, âgé de 14 ans et élève en classe de 3ème au Lycée Provincial de Koudougou.

Les élèves du Burkina Faso ont repris le mardi 05 janvier dernier les cours pour le deuxième trimestre de l’année scolaire 2021-2022. Un peu partout dans la région du Centre-Ouest, les résultats du premier trimestre sont connus et des élèves se sont illustrés par l’excellence de leurs rendements. Une équipe du Service de la Communication et des Technologies de l’Information et de la Communication (SCTIC) de la Direction Régionale des Enseignements Post-primaire et Secondaire du Centre-Ouest (DREPS-CO) est allée à la rencontre d’un de ces élèves « étoiles » qui scintillent depuis quelques années dans le milieu scolaire.


SCTIC : En quelques mots, présentez-vous à nos lecteurs.

DIALLO Yaya (DY) : Je suis DIALLO yaya, âgé de 14 ans et élève en classe de 3ème au Lycée Provincial de Koudougou. Je suis né à Pélé un village situé dans la province du Sanguié. Fils d’un père éleveur et d’une mère ménagère, je suis un garçon sage, très timide et très passionné du travail.

SCTIC : Parlez-nous de votre parcours à l’école primaire.

D.Y. : Mon parcours scolaire au primaire s’est déroulé dans deux (02) écoles. J’ai fait mon CP1 en 2014-2015 à l’École Primaire de Pélé et je suis rentré au CP2 à l’École Primaire Publique de Sépoado dans la commune de Kyon. C’est là que j’ai passé la plus belle époque de mon parcours primaire. Au regard de mes excellents résultats du CP1 au CE1, en 2017-2018, au lieu de faire le CE2, je suis allé tenter ma chance au CM2. À la grande surprise de tous, j’ai terminé l’année en étant premier à tous les trimestres et j’ai réussi au Certificat d’Études Primaires avec une moyenne de 08,82/10 et classé 1er de la Circonscription d’Éducation de Base de Kyon. Je garde de très bons souvenirs de cette période de ma vie.

SCTIC : Au Lycée Provincial de Koudougou, vous avez obtenu une moyenne annuelle de 19,05 en classe de 6ème, 19,15 en classe de 5ème, en 4ème 19,40 et pour le premier trimestre de l’année scolaire en cours 17,62 en classe de 3ème. Quel est le secret de vos performances ?

D.Y. : Il n’y a pas de secret en tant que tel (sourire). C’est la détermination, la persévérance et l’envie de toujours bien faire. D’abord, je me fixe des objectifs à chaque trimestre en tenant compte de mes forces et de mes faiblesses. Ensuite, je passe à l’action ; je me mets à l’œuvre, travaillant beaucoup et le plus souvent seul. En classe je suis très attentif et je pose des questions dès que je sens que je ne comprends pas bien ce que dit le professeur. Enfin, une fois le trimestre fini, je fais le bilan en évaluant mes capacités, puis je repars à nouveau décidé à faire mieux. Voilà comment je m’organise dans mes études.

SCTIC : Selon vous, quelles sont les qualités d’un bon élève ?

D.Y. : Je pense qu’un bon élève doit avoir comme qualités l’assiduité en classe, la politesse envers les enseignants et tous les éducateurs, la ponctualité, la sagesse et la détermination dans le travail.

SCTIC : Vous êtes candidat au Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) session de 2022 ; quel est votre objectif principal pour cet examen ?

D.Y. : Pour ce deuxième examen de mon parcours scolaire, le BEPC, je vise la première place de la région et pouvoir aussi me classer parmi les cinq (05) meilleurs au plan national. Cela me permettra d’avoir accès à un lycée scientifique et pourquoi pas être reçu par le Président du Faso à la journée de l’excellence scolaire (rires). Je sais que ce sera difficile mais je travaille pour ça.

SCTIC : Quel métier aimeriez-vous exercer plus tard ?

D.Y. : J’aimerais vraiment devenir professeur des universités en mathématiques. Je suis passionné des mathématiques et je voudrais donc enseigner cette discipline aux étudiants.

SCTIC : Pour un élève aussi studieux, quels sont vos loisirs ?

D.Y. : Comme tout enfant, j’ai des loisirs. J’adore la lecture et j’aime aussi bien suivre la télévision surtout les informations, les films documentaires et les matchs de football.

SCTIC : Quelle est la personnalité qui vous inspire le plus ?

D.Y. : C’est l’actuel Ministre de l’Éducation nationale, le Pr Stanislas OUARO. C’est une référence et une source d’inspiration pour moi. À chaque fois que je le vois à la télévision s’exprimer, je me dis que s’il plait à Dieu, je serai un jour comme lui, professeur agrégé de mathématiques.

SCTIC : Ils sont nombreux vos camarades qui rêvent de vous ressembler ; quels conseils avez-vous à leur prodiguer ?

D.Y. : Des conseils pour mes camarades, je dirai qu’il est important de s’avoir se fixer des objectifs dans les études, il faut être très poli, discipliné, travailler avec le cœur, adopter des comportements de bon citoyen et suivre les conseils des parents et des éducateurs. Mon père m’a toujours dit que seul le travail avec le cœur paye, et j’applique cela chaque année scolaire. J’organise bien mon temps d’étude.

SCTIC : Votre mot de fin chère étoile ?

D.Y. : Je suis heureux que vous soyez venus me donner l’occasion de m’exprimer. Je remercie mes parents, mes enseignants, mes camarades et tous ceux qui m’encouragent à avancer dans mes études. Je travaillerai toujours à ne pas les décevoir. Je voudrais souhaiter à tout le monde une bonne année 2022 et que la paix revienne dans notre cher Faso afin que partout les élèves puissent aller à l’école.

SCTIC DREPS du Centre-Ouest