Initiative d’Accra : Bientôt 2.000 soldats de sept nationalités

La Force multinationale conjointe de l’Initiative d’Accra vient en renfort à la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso. 2.000 soldats de sept nationalités différentes, d’un contingent de 10.000 Hommes, seront bientôt déployés.

Selon un rectificatif de la télévision publique RTB, ils seront basés au Ghana, contrairement à ce qu’elle avait annoncé lors du JT de 13h faisant cas de leur déploiement au Burkina.

La Force multinationale conjointe de l’Initiative d’Accra aura pour siège Tamale (Ghana) et le renseignement basé à Ouagadougou (Burkina Faso). Le Burkina a été représenté lors d’un conclave dans la Capitale ghanéenne par le Premier ministre Apollinaire Kyelem de Tambela.

La Force multinationale conjointe de l’Initiative d’Accra est un regroupement de sept pays pour limiter l’expansion du terrorisme. Un regroupement sécuritaire axé sur le partenariat et le soutien mutuel entre membres.

« Si cette initiative ne donnerait pas de résultats concrets, le Burkina Faso se réserverait le droit de se retirer de cette initiative. Parce que nous ne sommes pas pour des réunions et sommets sans fin, qui tournent en boucle et sans résultats. Je pense que nous avons été compris », a déclaré le Premier ministre, représentant le Capitaine Ibrahim Traoré à Accra.

La Force antiterroriste de l’Initiative d’Accra verra le jour dans un délai d’un mois, mais il faut 550 millions de Dollars pour démarrer. Des partenaires se sont manifestés : la CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union européenne, la Grande-Bretagne. Mais, « en prélevant par exemple, rien qu’une petite somme sur chaque kilogramme de café vendu, de cacao vendu, de coton vendu, de lingots d’or extrait, nous pouvons réunir les fonds nécessaires pour soutenir cette initiative », a dit le PM burkinabè.

Le Nigeria, pays observateur, a pris le leadership de la mobilisation et se dit disposé à accompagner la Force conjointe en appuis aérien et logistique. Le Burkina Faso, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Ghana et le Togo sont présents à ce sommet de l’Initiative d’Accra, sauf le Mali. L’Initiative d’Accra a été lancée en 2017. Le Mali et le Niger l’ont rejointe en tant qu’observateurs.

Source : JT 13h de la RTB du 23 novembre 2022 , B24

Laisser un commentaire